Accueil

Assurance emprunteur

Assurance emprunteur

Economisez sur votre assurance emprunteur

Dans 85% des cas, l’assurance emprunteur est souscrite au sein de la banque dans laquelle vous avez signé votre offre de prêt immobilier.

Mais depuis plus d’un an, cette assurance peut désormais être modifiée à tout moment de la vie d’un prêt immobilier, sans frais, à condition d’avoir une couverture et des garanties au moins équivalentes à celles souscrites à l’origine (Loi Lemoine 2022).

En optant pour une autre assurance que celle de la banque, vous pourrez ainsi bénéficier de tarifs 2 à 3 fois moins chers.

Estimez le montant de vos économies sur un prêt en cours ou sur un nouveau prêt en cliquant ici ou contactez l’un de nos courtiers en assurance qui vous accompagnera pour trouver l’assurance de prêt la plus compétitive et la plus adaptée à vos besoins.

PROTEGER
assurance prêt immobilier couple

Et si votre assurance emprunteur
 vous coûtait moins cher ?

Un couple de 40 ans fait l’acquisition de sa résidence principale.

Montant : 400 000 €
Durée : 240 mois (20 ans)
Garanties : Décès / PTIA / Invalidité totale / Incapacité

L’assurance proposée par leur banque (“assurance groupe”) offre un taux annuel moyen de 0,37%.  (1)

Assurance pro

En faisant appel à Koalife, courtier en assurance emprunteur, ils ont obtenu un taux de 0.13% (contrat SURAVENIR, filiale du Crédit Mutuel-Arkéa). La résiliation de leur assurance a été effectuée par nos soins.

18 900€
montant économisé sur toute la durée du prêt
Formulaire

Estimez gratuitement et sans engagement vos économies en 2 minutes

Voir le Document d’Entrée en Relation

PROJET

ASSURÉ(S)

RÉSULTATS

Merci de sélectionner une date de signature initiale du prêt postérieure à janvier 2008.
i

Dans le cadre de la recherche d'une nouvelle assurance, merci de sélectionner une date de signature dans les semaines à venir. Si la signature a déjà eu lieu, merci de sélectionner « changer d'assurance ».
Amortissable In fine Prêt à taux zéro
i
Merci de préciser si votre encours de crédit immobilier est supérieur à 200 000 €.
Vos informations
Merci d'indiquer votre date de naissance afin d'accéder aux tarifs
i
Merci de nous préciser si votre activité est à risque
Merci de nous préciser si vous vous déplacez à hauteur de plus de 20 000 km par an
Merci de nous préciser si vous êtes fumeur.
Votre niveau de couverture est identique à votre contrat actuel et correspond aux exigences de votre banque.
Proposition Koalife
*prime mensuelle moyenne calculée sur le montant total du prêt

Votre nouveau contrat

LES GARANTIES INCLUSES :

Attention, les garanties sélectionnées doivent être au moins égales à celles que vous avez actuellement sur votre contrat d'assurance ou à celles demandées par l'établissement auprès duquel vous souscrivez votre crédit. Koalife s'assurera avec vous que les garanties du contrat sélectionné sont conformes à celles du contrat de votre établissement bancaire.

RENFORCEZ VOS GARANTIES

Vous pouvez complétez vos garanties afin d'améliorer votre protection.
Si vous ajoutez cette garantie, vous devez re-calculer votre tarif.

AUGMENTER VOTRE NIVEAU DE PROTECTION
i
%
i
%
Merci de veiller à ce que la somme des deux quotités soit au maximum égale à 200%.
Liste complémentaire des contrats répondant à vos besoins

Correspondant à votre profil et aux exigences de votre banque

Tous les tarifs s'entendent hors frais de dossiers ou d'adhésion éventuels.

Cette simulation est indicative et ne constitue pas un engagement contractuel. Elle est calculée sur une estimation du montant de la prime d'assurance définie lors de la signature de votre offre de prêt, sur la base d'une reconstitution des conditions de l'époque, pour l'établissement auprès duquel a été souscrit le prêt, et sans prise en compte d'éventuels décotes ou gestes commerciaux dont aurait pu bénéficier le client.

Confirmez votre établissement bancaire afin de compléter votre dossier

Veuillez patienter ...

Nous recherchons pour vous les meilleurs tarifs parmi nos partenaires

Renégocier mon assurance emprunteur pour un prêt en cours

Nos courtiers en assurance comparent les offres de 10 compagnies de référence sur le marché de l’assurance emprunteur afin de vous proposer le tarif le plus bas et l’offre la plus adaptée à votre profil et à votre mode de vie.

Une fois l’offre la plus compétitive trouvée, nous résilions pour vous votre ancienne assurance. 

renégocier son assurance emprunteur
assurer un prêt immobilier expatrié
Ordinateur

Assurer un nouveau prêt immobilier en France ou depuis l'étranger

Vous êtes résident en France ou non-résident et vous êtes en train d’acquérir un bien immobilier en France à l’aide d’un financement bancaire ?

Il est temps de vous soucier de votre assurance emprunteur. Cette dernière peut-être souscrite en dehors de la banque dans laquelle vous contractez votre prêt immobilier.

Faites appel à nos courtiers experts en assurance pour vous aider à trouver le contrat le plus adapté à vos besoins et au meilleur coût.

Nos engagements

Nouvelle assurance de prêt immobilier ou changement d’assurance emprunteur, nous trouvons pour vous l’assurance emprunteur la plus compétitive en tenant compte de votre pays de résidence, de vos problématiques de santé, de votre âge et de votre mode de vie.

L’impact du cout de l’assurance sur le coût total d’un emprunt immobilier (TAEG), n’est pas négligeable, et peut permettre une économie substantielle pouvant atteindre 12 500 € sur 20 ans (données UFC Que choisir).

Grâce à notre accès à un large réseau d’assureurs reconnus sur le marché, nous trouvons le meilleur contrat d’assurance emprunteur pour répondre à chacune des situations personnelles et professionnelles de nos clients, avec un parcours 100% digital.

koala

Questions fréquemment posées à nos experts en assurance

L’assurance emprunteur est un contrat d’assurance individuel ou de groupe.En cas de décès, maladie ou invalidité, une assurance emprunteur garantit la prise en charge de tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit. C’est donc à la fois une protection pour les personnes qui empruntent, ainsi que pour les banques prêteuses.
Décès, perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), arrêt de travail en cas d’invalidité ou d’incapacité ou encore perte d’emploi sont des situations qui seront couvertes par une assurance emprunteur.Pour bien choisir son assurance emprunteur, il convient d’observer la prise en charge (garanties autant qu’exclusions) et tarif.

Toute assurance emprunteur prend en charge le prêt lorsque le souscripteur décède ou se trouve dans une perte d’autonomie irréversible. Ce sont les garanties de base, elles s’appliquent à tout type de crédit. Un assuré peut s’en contenter pour les investissements locatifs, car le bien a vocation à être loué. Les loyers vont permettre de rembourser l’échéance bancaire. Il n’y a donc pas besoin d’aide supplémentaire. Ces garanties concernent aussi les prêts personnels et les crédits à la consommation.

Lorsqu’il y a décès de l’emprunteur, le capital restant dû va être payé par l’assureur à la banque. Dans le cas d’un crédit à plusieurs, la banque peut demander une quotité assurée par personne. Cette quotité se base régulièrement sur les revenus du couple pour que chacun puisse continuer à faire face à la dette, si l’autre décède. Si les revenus sont équivalents dans un couple, chaque personne est couverte à minima à 50 %. Il est tout à fait possible d’assurer à 100 % du prêt chaque personne, mais cela induit une police d’assurance plus élevée.

La garantie de perte totale et irréversible d’autonomie intervient lorsque l’état de santé médical de l’assuré ne permet pas de faire les quatre gestes ordinaires de la vie : se laver, s’habiller, se nourrir et se déplacer. Conséquence : il aura toujours besoin d’une tierce personne pour pouvoir accomplir ces gestes. C’est le médecin qui déclare cet état et l’assureur paye le capital restant dû à la banque. Ici, il n’y a pas de contre-expertise, car la situation laisse peu de place à l’interprétation, il n’y a pas de zones de flou. 

 

Dans le cas d’une acquisition de résidence principale ou secondaire, des garanties supplémentaires ou facultatives doivent être souscrites. Elles correspondent toutes à des situations bien déterminées et avec un risque pour la banque de ne pas être payée. Elles sont au nombre de quatre :

  • l’incapacité de travail (ITT) : l’assuré se trouve dans l’incapacité de travailler pour toute activité professionnelle, à la suite d’un accident ou d’une maladie. L’assurance va prendre en charge les mensualités au prorata du nombre de jours en incapacité justifiée. Attention, il y a toujours une franchise. Pour un salarié, elle est de 90 jours, soit l’équivalent de la période où l’assuré est couvert par l’assurance maladie. Pour les fonctionnaires, ce délai peut aller jusqu’à 180 jours, car la couverture sociale est plus longue que pour les salariés du privé. Pour les indépendants, elle est de 30 jours en raison de la faible protection en pareille situation.
  • l‘invalidité permanente partielle : l’assuré est blessé et en garde une invalidité à vie qui l’empêche de continuer son métier, mais il peut se reconvertir vers d’autres métiers où il n’est pas handicapé. Des contrats ne prennent pas en charge toutes les professions, comme un pianiste, un chirurgien… Si un accident survient au niveau de la main par exemple, la garantie ne fonctionne pas. Dans les clauses de l’assurance, la liste est communiquée.
  • l’invalidité permanente totale : l’assuré est incapable d’avoir une activité professionnelle. En ce cas, comme pour la perte totale et irréversible d’autonomie, l’assurance paye à la banque le capital restant dû.
  • la perte d’emploi : cette option est rarement proposée et souscrite, car elle double le coût de la police. Par ailleurs, elle fait l’objet de conditions générales spécifiques, car il y a énormément de conditions d’applications, par exemple celle d’être inscrit et éligible à Pôle emploi, un délai de carence, un délai de franchise… Et au final, seule une partie de chaque mensualité pendant la période de chômage est prise en compte.
  • Dos/Psy : cette garantie couvre les affections dorsales (sciatique…) et psychologiques (dépression…) ne nécessitant pas d’hospitalisation mais entrainant une invalidité ou une incapacité de travail.

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire d’un point de vue juridique, mais c’est une condition souvent nécessaire pour obtenir un prêt immobilier. Cette pratique de marché imposée par les banques est devenue tellement courante, qu’elle en est devenue incontournable, sauf dans certains cas particuliers qui restent marginaux (garantie complémentaire, certains crédits hypothécaires ou prêts professionnels…). Dans la pratique, c’est l’organisme de crédit qui va lui-même vous proposer une offre d’assurance. Il s’agit de ce que l’on appelle un contrat groupe. Il n’y a bien souvent pas de marge de manœuvre pour faire évoluer les conditions. L’espérance de vie a par exemple augmenté, de maladies qui jadis étaient blacklistées peuvent désormais être guéries…Les contrats groupe ne sont bien souvent pas adaptés au contexte actuel. Et pour cause, c’est un contrat collectif : il répond aux besoins globaux des emprunteurs. Au cas par cas, il peut donc exister un décalage entre la proposition et le besoin de l’emprunteur.

Pour obtenir une garantie plus proche de la réalité de la situation individuelle, il y a les contrats externes. Ils ont l’avantage de la flexibilité et leurs conditions générales et d’acceptation peuvent évoluer sur la base des événements de la vie courante. Ils tiennent compte des évolutions sociétales. Par exemple pour les actifs qui travaillent au-delà de l’âge de la retraite, ces contrats proposent la modification sur l’âge limite des garanties.

La loi prévoit la possibilité de recourir à une délégation d’assurance : c’est-à-dire choisir une assurance autre que celle de la banque avec les mêmes garanties.

(1) Exemple d’économie réalisée de 64% ou de 18 900€ sur le cout total pour l’assurance d’un prêt amortissable de 400 000€ à 4.05% d’une durée de 240 mois accordé à un couple de cadre âgé 40 ans (Décès/PTIA/IPT/ITT avec franchise de 90 jours), non-fumeur et sans risque médical connu au 01/01/2024. Coût de l’assurance proposé par l’établissement bancaire 123€ par mois- pour un coût total de 29 600€ (TMA 0.37%) contre 44.6€ par mois en moyenne, pour un coût total de l’assurance de 10 700€ (TMA : 0.13%) proposé par un partenaire de KOALIFE.